Depuis 1998, la Société de généalogie de Québec (SGQ) récompense les meilleurs articles parus durant l'année de publication en cours, en attribuant le Prix de L'Ancêtre.

PRIX DE L’ANCÊTRE 2018 - 2019 - VOLUME 45 – 22e ÉDITION

La Société de généalogie de Québec remercie Les Éditions du Septentrion pour son soutien, et l’assure de sa reconnaissance pour le parrainage des trois bourses remises aux lauréats du Prix de L’Ancêtre, volume 45. Les membres du jury étaient Pierre Laporte, Louiselle Couture et Diane Gagnon.

 

1er Prix (Article de fond)

Jean Dubé (4571)

L’Ancêtre, vol. 45, no 324, automne 2018, p. 23-32.

Cinq familles Goupil arrivées au Michigan vers 1880

 

PRI Jean Dube 2017Dans cet article, Jean Dubé retrace la migration de cinq familles Goupil au Michigan à la fin du XIXe siècle. Trois de celles-ci étaient originaires du Québec, et les deux autres, du Nouveau-Brunswick. L’auteur nous livre un texte bien écrit, bien structuré et riche de références nombreuses et variées. En toile de fond, il rappelle des éléments clés de l’histoire du Michigan, de sa géographie et de son économie. Ce faisant, il permet de mieux comprendre ce qui a pu susciter la migration des familles Goupil, et comment elles se sont intégrées à la société d’accueil.

 

2e Prix (Étude)

Nigel Bradbury (7626)

L’Ancêtre, vol. 45, no 325, hiver 2019, p. 101-105.

Petite histoire des frères Chaperon

 

 PRI BRADBURY 2019L’auteur nous présente les grands moments de la vie de deux frères, George et Lewis Chaperon, issus de la communauté huguenote de Londres et arrivés à Québec peu après 1763. Il rappelle que de nombreux huguenots ont quitté la France, refusant, après la révocation de l’édit de Nantes, de se convertir au catholicisme.

Nigel Bradbury nous captive par un texte clair qui traite d’un sujet peu connu de notre histoire. Les références y sont nombreuses et pertinentes et les sources généalogiques nouvelles. Il nous a permis de mieux connaître la réalité de huguenots qui sont venus s’installer ici au XVIIIe siècle et qui ont pu vivre plus librement.

 

3e Prix (Mention spéciale)

Guildo Rousseau (6151)

L’Ancêtre, vol. 45, no 325, hiver 2019, p. 81-95.

L’ascendance métisse de ma très lointaine parente acadienne, Marie-Ursule Labauve

 

PRI ROUSSEAU 2019Vous avez des racines acadiennes? Eh bien, il vous faut lire l’article de M. Rousseau sur « sa lointaine parente acadienne »!52281 Vous aurez peut-être la chance d’y retrouver un lien avec un personnage important de l’histoire acadienne, le Micmac Membertou. Mais surtout, vous y trouverez une recherche en généalogie bien documentée. L’auteur fait une analyse poussée en s’appuyant sur des sources acadiennes et amérindiennes en généalogie, histoire et géographie afin de retracer l’ascendance de sa lointaine parente. Des tableaux analytiques, des illustrations pertinentes et des organigrammes détaillés viennent accompagner un texte qui nous plonge dans une belle petite histoire de ce coin de pays.

 

© 2019 SGQ - Tous droits réservés  |  Site Web fait par POPcliQ  |  Pour des commentaires sur le site web, contacter le Webmestre  |  Plan du site