Prix de L'Ancêtre 2014 - 2015 - VOLUME 41 - 18e édition

1er Prix - Article de fond

Guy Saint-Hilaire  (0064)

L'Ancêtre, vol.41, no 311, été 2015.

« Samuel Jacobs, le premier Juif du Québec, et la famille qu’il y fonda »

saint hilaire guy Un exemple d’exception à la règle! La fascinante histoire de vie commune entre un négociant de 53 ans et sa présumée servante de 17 ans. Vingt‐trois années sans avoir été mariés! Et le comble : dix enfants naturels. Captivant, l’auteur nous transporte au temps de l’après‐conquête, à travers ses traductions d’actes notariés et de courriers personnels, au cœur même de l’intimité de cette famille hors de l’ordinaire. Ses interprétations se distinguent par la noble justesse d’une analyse rigoureuse. En plus d’atteindre ces objectifs, il réussit à nous
émouvoir avec le drame de la fille aînée qui implore son père de ne pas la renier, et la lettre qu’elle lui écrit, offerte en totalité dans un encadré. Tout compte fait, la qualité du contenu égale celle de la rédaction. Nous en voulons encore. Et encore! Nous en voulons tellement que nous espérons une suite sur le sort des petits Vigneau, Bender et leurs descendants. Nos attentes seront-elles comblées?

 

2e Prix - Étude

Guy Richard (5106)

L'Ancêtre, vol. 41, no 308, automne 2014, p. 28 à 32.

« Charles‐Abraham Richard  et  Cécile  Laflamme,  de  Cap‐Saint‐Ignace à  Bourbonnais, Illinois »

richard guy Au milieu du 19e siècle, une propagande attire des familles québécoises aux États‐Unis. Âgé et bien établi, le couple Richard‐Laflamme part de Cap‐Saint‐Ignace avec quatre enfants mariés et trente‐trois petits‐enfants. L’auteur traite leur histoire avec originalité. Précis et sans‐façon,  il  débute  en  nous  plongeant  dans  la  vie  de  deux  enfants  adoptés  par  un « seigneur »  écossais,  insistant  avec  raison  sur  l’empreinte  que  cause  la  perte  des parents. Il dresse un portrait détaillé des fruits de leur union. Il nous les rend attachants grâce à l’abondance de récits historiques et généalogiques, corroborée par des anecdotes,  des  souvenirs  et  les  mémoires  de  leur  troisième  fille.  De  plus,  il  nous présente l’arrière‐petit‐fils de leur fille aînée et son engagement en généalogie à Bourbonnais. Enfin,  il  conclut  avec  des  questions  pertinentes,  se  demandant entre autres pourquoi Charles‐Abraham Richard a quitté son village natal à 61 ans. Les réminiscences de leur enfance ne s’inscrivent‐elles pas dans une démarche pour maintenir leur sentiment d’appartenance?

 

3e Prix (Étude) - Prix de la relève

Daniel Fortier (6500),

L’Ancêtre, vol. 41, no 309, hiver 2015 p. 117 et no 310 printemps 2015, p. 199.

« Osez  la  paléographie  I  et  II ».

fortier daniel Parmi les critères retenus en vue de l’évaluation des textes soumis pour l’attribution des prix de L’Ancêtre, celui de leur apport à la généalogie figure en tête de liste. De prime abord, on serait plutôt enclin à négliger une chronique comme celle de Daniel Fortier. Le titre même, « Osez la paléographie », laisse entendre qu’il faille une certaine audace pour s’aventurer dans le déchiffrage des écritures anciennes. Le généalogiste débutant trouvera le domaine vaste, compliqué, difficile d’accès et ne verra pas son utilité dans l’immédiat. L’auteur ne sous‐estime pas ces obstacles. Il nous démontre les possibilités et la nécessité de les franchir afin d’accéder à des niveaux d’information réservés aux experts. La paléographie et la généalogie deviennent des complices dont la collaboration est essentielle à l’aboutissement des recherches de haut niveau.

 

Mention spéciale

Jean-Claude Massé (2423),

L’Ancêtre, vol. 41, no 309, hiver 2015.

« L’intégration des soldats écossais de la guerre de Sept ans ».

masse jean claude M.  Massé reçoit pour  son  article sur  les  soldats écossais pendant la Conquête. Après une description de leur arrivée mouvementée, l’auteur nous montre comment ils ont vécu leur intégration à la société avec nos ancêtres d'origine française. Enfin, il nous offre l'outil essentiel pour commencer la généalogie d'un ancêtre écossais : une importante nomenclature.

 

 

 

 

© 2019 SGQ - Tous droits réservés  |  Site Web fait par POPcliQ  |  Pour des commentaires sur le site web, contacter le Webmestre  |  Plan du site